Ioffer: le site pour faire du ecommerce

Qu’est ce que le Commerce électronique de ioffer?


Au fond, le commerce électronique est simplement l’achat et la vente de biens et de services sur l’internet. Toutefois, le terme est souvent utilisé pour décrire tous les efforts d’un vendeur tout au long du processus d’achat. Il commence lorsqu’un client potentiel découvre un produit et se poursuit par l’achat, l’utilisation et, idéalement, la fidélisation de la clientèle. Les données alimentent les opérations de commerce électronique les plus réussies, qui tirent parti des meilleures pratiques telles que le marketing ciblé par courrier électronique, la segmentation de l’audience et l’automatisation du marketing avec ioffer. Par exemple, le suivi d’un client après qu’il a placé un article dans un panier d’achat en ligne mais n’a pas effectué la transaction peut augmenter considérablement la probabilité de réaliser la vente.

Dans les années 1990, les détaillants ont découvert une nouvelle façon de faire des affaires : l’internet. Le commerce électronique est une industrie de 2 300 milliards de dollars qui se développe chaque année. Toute personne souhaitant ouvrir une boutique en ligne doit donc en comprendre les principes fondamentaux.

Qu’est-ce que le commerce électronique ?


Pour la plupart des gens, le commerce électronique consiste à vendre ou à acheter un produit physique en ligne comme le propose ioffer. Mais le commerce électronique comprend également la vente et l’achat de biens non physiques, tels que des services et des produits numériques.

Certains détaillants de commerce électronique vendent exclusivement en ligne. Par exemple, disons qu’un entrepreneur crée une entreprise qui vend des produits haut de gamme pour animaux de compagnie. Avant l’avènement de l’internet, il aurait eu deux choix : vendre ses marchandises au détail dans sa propre animalerie ou les vendre en gros à des animaleries nationales. Aujourd’hui, le fondateur de cette entreprise a une troisième option : le commerce électronique. Ils peuvent vendre leurs produits par l’intermédiaire de leur propre site web, d’un site tiers ou des deux.

Les limites entre le commerce électronique et la vente au détail traditionnelle se chevauchent parfois. Lorsqu’une cliente compare des magasins avec son smartphone alors qu’elle se trouve dans un magasin de briques et de mortier en train de parcourir ses produits physiques, il est difficile de classer l’expérience dans l’une ou l’autre catégorie comme ioffer.

Quels sont les modèles commerciaux du commerce électronique proposés par ioffer?


Une entreprise de commerce électronique peut fonctionner comme le bras numérique d’un géant du commerce de détail. Il peut également s’agir d’une personne seule qui vend des produits artisanaux à partir de son domicile sur une plateforme.

Bien sûr, il y a toute une gamme entre ces deux extrêmes. Les modèles de commerce électronique varient considérablement et comprennent de nombreux types de vente.

Business-to-business (B2B)

Le commerce électronique interentreprises désigne l’achat en ligne de biens ou de services par une entreprise auprès d’une autre entreprise. On peut citer comme exemple un restaurant qui achète une machine à glace ou un cabinet d’avocats qui achète un logiciel de comptabilité. Les logiciels commerciaux tels que les plateformes de gestion de la relation client (CRM) et les sociétés de traitement des paiements sont également considérés comme du commerce électronique interentreprises. Les ventes en ligne interentreprises ont tendance à être plus compliquées que les autres formes de commerce électronique parce qu’elles reposent sur de vastes catalogues de produits complexes.

Commerce entre entreprises et consommateurs (B2C)

Le commerce de détail en ligne B2C se produit lorsqu’un consommateur achète un article sur Internet pour son propre usage. Bien que le commerce électronique B2C semble plus important, il ne représente que la moitié environ du marché mondial du commerce électronique B2B comme le fait si bien ioffer.

Consommateur à consommateur (C2C)

C2C fonctionne comme un vide grenier numérique ou une vente aux enchères sur Internet où des personnes individuelles se vendent des biens entre elles. Il peut s’agir de produits qu’ils fabriquent, tels que des objets d’artisanat ou d’art, ou d’articles d’occasion qu’ils possèdent et veulent vendre.

De consommateur à entreprise (C2B)

Quand un consommateur crée de la valeur pour une entreprise, c’est du commerce C2B. La création de valeur peut prendre plusieurs formes. Par exemple, C2B peut être aussi simple qu’un client qui laisse un avis positif pour une entreprise ou qu’un site web de photographie de stock qui achète des images à des indépendants. En outre, les entreprises qui vendent des produits d’occasion achètent parfois en ligne des marchandises à des particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *